FAQS

ACHAT

– Colissimo pour toutes expeditions de moins de 20 kgs
– Kuehne & nagel pour toutes les expeditions de plus de 20kgs ou sur palette

PAIEMENT

Stripe vous permet de régler par CB, Visa, MasterCard et American Express. 
Alma vous permet de régler en 3 ou 4 fois.
Nous utilisons un certificat SSL : Un certificat SSL est un fichier de données qui lie une clé cryptographique aux informations d’une organisation. Installé sur un serveur, le certificat active le cadenas et le protocole « https », afin d’assurer une connexion sécurisée entre le serveur web et le navigateur. Le SSL est généralement utilisé pour sécuriser les transactions bancaires, le transfert de données et les informations de connexions. Il est récemment devenu la norme pour sécuriser la navigation sur les sites de réseaux sociaux.

COMMANDES ET RETOURS

Votre commande est prise en compte lorsque le paiement est validé par nos services et que le stock est vérifié.
Vous pouvez annuler ou modifier votre commande dès lors que votre commande n’a pas été expédiée ou 14 jours après la date de livraison. Des frais de retour vous seront appliqué dès lors que vous souhaitez annuler ou modifier votre commande après la livraison.
Vous n’êtes pas obligé de créer un compte pour passer une commande, il vous suffira de vous connecter en invité.
Nous vous fourniront un lien de suivi vous permettant de suivre l’avancer de la livraison, de modifier l’adresse ou le rendez vous.
Vous devez remplir le formulaire de rétractation dans les 14 jours après la date de livraison (délai maximal), nous vous enverrons un devis avec le cout du transport pour le retour de votre commande. Dès acceptation électronique et paiement de votre part nous ferons venir un transporteur ou nous vous demanderons de déposer la commande dans un relais. Dès reception et validation après verification de l’état de la commande retournée nous vous rembourserons le montant de la commande par virement bancaire.

BATTERIE

L’autonomie d’une batterie dépend bien sûr de sa puissance et de sa capacité mais elle est aussi, et surtout, fortement liée au poids du pilote, à sa façon de conduire et aux parcours empruntés. Les conditions climatiques ont aussi un impact sur l’autonomie de la batterie qui n’aime pas trop le froid extrême.

Des solutions existent

Pour augmenter un peu l’autonomie, certains véhicules électriques disposent d’un système de récupération d’énergie au freinage. Avec ce dispositif, à chaque fois que vous freinez, vous produisez de l’énergie et vous rechargez un peu la batterie. Voilà aussi pourquoi les véhicules électriques sont plus avantageux en ville !

Pour charger la ou les batteries des 2 roues électriques, aucune installation particulière n’est nécessaire, il suffit juste d’avoir accès à une prise de courant classique 220V.

Avantage :

En plus, la plupart des batteries sont amovibles et peuvent donc être facilement retirées du véhicule pour être rechargées à la maison ou au travail.

Inconvénient :

Le seul inconvénient de ce type de recharge est que c’est assez long (entre 4 et 6 heures). En effet, il n’est pas possible de recharger sa batterie en quelques minutes.

Charge rapide :

Certains constructeurs proposent des chargeurs rapides qui permettent alors de recharger complètement sa batterie entre 1 et 4 heures selon son niveau de charge initial.
Dans tous les cas, il est fortement recommandé d’utiliser le chargeur fourni par le constructeur de votre véhicule.

Si vous prévoyez de ne pas utiliser votre scooter pendant une longue période (supérieure à un mois), il est impératif de retirer la batterie du scooter, de la charger aux environs de 75% puis de la stocker dans un endroit sec et tempéré, idéalement, à une température comprise entre 10 et 30°C.

Attention :

Ne pas remiser une batterie fortement déchargée sous risque de perte définitive de sa fonction. Après un stockage prolongé, chargez complètement la batterie avant de l’utiliser.

La durée de vie d’une batterie dépend principalement de la façon de l’utiliser, de la charger et de la stocker. La plupart des véhicules électriques utilisent des batteries au lithium-ion ou lithium-polymère qui sont dotées d’un BMS (Battery Management System) qui aide à optimiser les périodes de charge et de décharge. Au mieux la batterie sera utilisée, au mieux elle bénéficiera d’une plus grande durabilité.

Cycles de charge

Pour connaître approximativement la durée de vie d’une batterie, les constructeurs communiquent sur un nombre de cycles de charge pendant lequel la batterie gardera sa capacité optimale. Le nombre de cycles d’une batterie indique combien de fois elle peut subir une décharge et une recharge complète avant qu’elle commence progressivement à perdre en capacité de stockage. Un cycle représente une décharge complète suivie d’une recharge complète de la batterie.

L’avantage du lithium-ion est sa flexibilité

Si vous déchargez votre batterie à 50% puis la rechargez à 100%, cela équivaudra à un demi-cycle sachant que les batteries actuelles possèdent une durée de vie comprise entre 500 et 1000 cycles de recharge (soit, en moyenne, entre 25.000 et 100.000 km).

Effet mémoire

L’effet mémoire des anciennes batteries a totalement été supprimé. Vous pouvez donc recharger votre batterie à n’importe quel moment, sans vous soucier de la capacité restante. Étant donné qu’un cycle est décompté uniquement lorsqu’une décharge/recharge complète est effectuée, la batterie ne sera pas affectée par des petites recharges. Il est bon de rappeler que charger une batterie de 50 à 100% ne compte que pour un demi-cycle

Il n’est pas nécessaire de tout le temps charger sa batterie à 100% (évitez de surcharger la batterie au risque de la dégrader).

Pour une batterie souriante
  • Laissez-la travailler et se vider régulièrement en évitant de trop rouler lorsqu’elle est quasiment vide.
  • En fait, une batterie se sent très bien lorsqu’elle se trouve entre 30 et 80%.
  • Si possible, attendez environ 10 minutes après que la charge soit terminée avant d’utiliser votre véhicule.
  • Effectuez une charge complète (100%) au moins une fois tous les 3 mois.

LE 2 ROUES ELECTRIQUE

Les moins bricoleurs seront contents d’apprendre que le fonctionnement d’un véhicule électrique est tellement simple que l’entretien est peu onéreux.

Pour faire simple :

La partie motrice d’un scooter électrique n’est composée que de 3 éléments : un moteur à aimants, un contrôleur électronique et une batterie.
Un scooter électrique est dépourvu de nombreuses pièces mécaniques telles que l’embrayage, le segment, le joint de culasse et les bougies. Pas de filtre à air, ni de filtre à huile à remplacer non plus. Il ne nécessite également pas d’huile pour être lubrifié et n’aura donc pas besoin de vidange. Il est ainsi plus facile et plus économique à entretenir qu’un modèle thermique.

Une révision annuelle :

En gros, à part les révisions annuelles recommandées par le constructeur, l’entretien d’un véhicule électrique se résume juste à remplacer certaines pièces d’usure comme les plaquettes de frein, la courroie ou la chaîne (si le moteur n’est pas dans la roue arrière) ou les pneumatiques.

Outre les économies réalisées sur le faible coût d’entretien d’un véhicule électrique, celui-ci présente également d’autres avantages financiers non négligeables.

Le carburant

C’est ici le point fort des véhicules électriques. Le prix de l’essence ayant beaucoup augmenté ces dernières années, la différence avec les véhicules thermiques est sans appel.
Sachant, par exemple, que la recharge d’une batterie de scooter électrique coûte entre 0,20 et 0,50€ et que le plein d’un scooter thermique coûte environ 10€, imaginez, sur une année, les économies que vous pouvez réaliser.
Et en plus, en choisissant l’électrique, vous roulez “propre”, sans bruit et sans émissions de dioxyde de carbone et de polluants.
En Europe, environ 11 millions de vélomoteurs et scooters circulent. S’il n’y avait que des scooters électriques, la production annuelle de CO2 diminuerait de plus de 2 millions de tonnes.

L’assurance

Les assurances des véhicules électriques sont peu onéreuses comparées aux modèles thermiques. Il semblerait que ce type de véhicules soit moins accidentogène et par conséquent, les assureurs sont moins exigeants avec le montant de la cotisation. Il existe même des réductions et des offres spécifiques pour inciter à l’achat d’un véhicule propre.

Le bonus écologique

Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus chers à l’achat que les véhicules thermiques ? Ça, c’est pas sûr ! En effet, non seulement la différence de prix entre ces 2 types de véhicules a très fortement diminué, mais en plus l’État ainsi que certaines collectivités locales offrent une prime écologique aux personnes désirant acquérir un véhicule propre.
Par exemple, pour l’achat d’un scooter électrique, l’État propose un bonus écologique qui va de 100€ à 900€.

Lorsqu’il pleut, à part le fait d’être mouillé(e), vous n’avez rien d’autre à craindre.
En effet, les véhicules électriques peuvent rester et rouler sous la pluie sans aucun problème. Les éléments clés de ces véhicules utilisent des composants étanches de qualité automobile. Par temps de pluie, la ou les batteries sont protégées et les câbles de commande, de signalisation et d’alimentation sont à l’abri des courts-circuits.

Voici quelques conseils pour limiter le risque de vol :
  • La première règle incontournable est d’accrocher son 2 roues à un point fixe et solide, même pour un stationnement de courte durée.
  • Si votre 2 roues doit stationner dehors, enlevez la ou les batteries.
  • Pour les scooters, préférez les antivols agréés SRA (Sécurité et Réparation Automobiles) ou à la norme NF-FFMC (Fédération Française des Motards en Colère).
  • Si l’arrêt doit durer plusieurs heures, doublez l’antivol (un sur chaque roue). Si vous ne possédez qu’un seul antivol, il est préférable de le fixer à la roue arrière, qui se démonte bien moins facilement que la roue avant.
  • Dans la mesure du possible, évitez de garer votre deux-roues au même endroit.
  • Pensez à activer l’alarme si votre 2 roues en est pourvu.

Le seul point distinguant un deux-roues électrique et son homologue thermique c’est justement le moyen de propulsion. C’est donc sur ce point que portent les différences de réglementation.

Concernant les scooters et motos électrique

Des équivalences existent donc entre les deux moteurs pour évaluer au mieux la puissance d’un véhicule électrique.

  • Jusqu’à 4000 watts, l’engin est considéré comme 50 cm3 ou moins.
  • Entre 4000 watts et 8 kW, le véhicule est assimilé à un 125 cm3 thermique, ce qui nécessite donc un permis A1 ou le permis B + formation de 7h pour être conduit.
  • Au delà de 8 kW, il faut le permis A ou A2.

Précisons toutefois qu’il s’agit de puissances nominales et non de crête ou pointe, souvent plus du double de cette valeur ce qui donne un avantage certain en terme d’accélération aux engins électriques.

Concernant les vélos à assistance électrique

ceux-ci peuvent être homologués comme un vélo si :

  • la puissance nominale du moteur est de 250 watts maximum,
  • leur mode de propulsion principal reste les jambes du pilote,
  • leur vitesse ne peut pas dépasser 25 km/h en usant la seule énergie des batteries.
Concernant la trottinette électrique
  • interdite sur les trottoirs. Sauf si le maire l’autorise. Sauf si vous coupez le moteur.
  • En agglomération vous devez circuler sur les pistes cyclables ou à défaut sur les chaussées dont la vitesse maximale autorisée est de 50km/h.
  • Hors agglomération, uniquement sur les pistes cyclables ou voies vertes(hors dérogation)
  • La trottinette est interdite aux enfants de moins de 12 ans.
  • L’assurance civile est obligatoire.
  • Des amendes, une amende de 135 euros pour la circulation sur trottoirs, 35 euros en cas de non-respect des lois de la circulation et surtout une amende de 1500 euros en cas de dépassement de la vitesse autorisée.
  • Interdiction de rouler avec une trottinette électrique qui dépasse les 25 km/h.
  • L’usage des écouteurs est interdit.
  • Les feux avants et arrière sont obligatoires.
  • Port d’un gilet rétro-réflechissant la nuit ou lorsque la visibilité est faible.
  • Un avertisseur sonore est obligatoire (klaxon)
  • Le transport de passagers est interdit
  • Le stationnement sur trottoir va progressivement être encadré
  • Tenir à la main sa trottinette électrique et moteur coupé pour circuler dans les immeubles et sur les trottoirs

Retrouvez les conditions à remplir et le montant de l’aide financière en cas d’achat ou de location d’un 2 roues à moteur électrique (scooter, moto) sur le site du service public suivant :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits